• LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados) LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados) LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

    Ci-dessus : photos à gauche et à droite extraites de http://tourisme.aidewindows.net/saint-pierre-du-mont.htm#chateau ; photo au centre extraite de https://www.vacances-fute.fr/loc-type/calvados-saint-pierre-du-mont-le_chateau-2985

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     « Le manoir de Saint-Pierre-du-Mont est une ancienne demeure fortifiée, du 16e siècle, qui se dresse sur la commune de Saint-Pierre-du-Mont dans le département du Calvados (...)

         Le monument est situé à 240 mètres au sud-ouest de l'église Saint-Pierre de Saint-Pierre-du-Mont, en bordure de la route départementale 514... » [1]  

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

     Ci-dessus, plan de situation du château de Saint-Pierre-du-Mont ; blason de la famille de Frotté, d'azur à un chevron d'or accompagné en chef de 2 molettes d'éperon et en pointe d'un besant, le tout d'argent, par Gilloudifs

     

    Historique

     

    Arcisse de Caumont :

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)      « Il y a deux châteaux à Saint-Pierre-du-Mont, l'un de la fin du 16e siècle, l'autre moderne ; ils appartiennent à M. le marquis de Frotté, ancien préfet, membre de l'Association normande. Le château ancien ne manque pas de style et a de l'intérêt ; le château moderne est lourd et sans aucun mérite artistique (celui-ci a été détruit en 1944) ; le château ancien est occupé par des fermiers. M. le marquis de Frotté, qui habite Couterne (Orne), vient très rarement à Saint-Pierre-du-Mont. » [2] 

     

    Ci-dessus, une carte postale montrant le château "moderne" de Saint-Pierre-du-Mont. Celui-ci a aujourd'hui disparu.

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     « Le manoir de Saint-Pierre date au moins de la fin de la Renaissance. Deux dates nous sont parvenues : la première, 1600, gravée sur le linteau d'une ancienne porte du mur d'enceinte ; la seconde, 1617, gravée sur une des lucarnes du logis avec les initiales de François du Mesnil et de sa femme Suzanne de Grosourdy. 

         À la fin du 18e siècle, il passe par mariage à la famille de Frotté, puis entre les mains de plusieurs familles nobles : les de Beaurepaire, les du Mesnil de Saint Paul, les de Saint-Hilaire et les Béchevel.

         Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château, situé à proximité de la pointe du Hoc, eut à subir des dégâts important. La propriété enregistra 212 impacts de bombes.

         La famille Beck, au lendemain de la guerre, devenu propriétaire, entreprit d'importants travaux de restauration. [Leur fille Jeanne Beck, fut élue Miss France en 1967.] » [1] 

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados) LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados) LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

    Ci-dessus, à gauche, le château de Saint-Pierre-du-Mont : colombier, tour très élevée, cliché par Maillard, Marcel (1899-1977) https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10591406c.r=%22Ch%C3%A2teau%20de%20Saint-Pierre-du-Mont%22?rk=214593;2

     

    Description

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     « On accède au manoir par un porche, avec porte charretière et porte piétonne, orné de trois boules en pierre au sommet chacune d'un pilastre. Le manoir est clos en partie par un mur d'enceinte. Une fois pénétré dans la cour, à droite du porche, se dresse une tourelle ronde, accolée au mur, servant à défendre le domaine, grâce à quelques ouvertures de tir. Sa partie sommitale est construite en encorbellement et servait de pigeonnier. 

     

    Ci-dessus, une photo extraite de https://monumentum.fr/chateau-pa00111711.html

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     Le logis seigneurial se présente sous un plan rectangulaire avec une haute façade construite en pierre calcaire dans le style Renaissance. Ses combles s'éclairent par trois lucarnes surmontées d'un fronton sculpté triangulaire. Le logis est flanqué à droite d'une tour carrée de quatre étages. Au-dessus de la porte principale et entre les deux fenêtres est gravé un cadran solaire.

         Des bâtiments agricoles qui entouraient le logis, il ne subsiste guère que les restes d'un pressoir et d'une boulangerie avec son four à pain du 16e siècle, ainsi qu'une ancienne chapelle. Les étables, les écuries, les caves et remises ont disparu. » [1] 

     

    Ci-dessus, une carte postale montrant l'entrée du manoir. La localisation est erronée puisque nous sommes sur la commune de Saint-Pierre-du-Mont et non de Cricqueville-en-Bessin. 

     

     LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)  LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)  LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, un plan extrait du cadastre napoléonien de 1824, Archives du Calvados, https://archives.calvados.fr/

     

    Protection

     

         « Le manoir fait l’objet d’une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du 15 juin 1927. Seules les façades sont protégées. » [1] 

     

    À proximité

     

         O « Église Saint-Pierre, des 12e et 13e siècles, inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 30 mai 1953. » [1]

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     « Le chœur de l'église de Saint-Pierre-du-Mont m'a paru de la fin du 13e siècle. Le chevet droit est percé de trois fenêtres en lancettes : trois fenêtres sont ouvertes dans les murs latéraux.
          La tour moderne est construite entre le chœur et la nef : celle-ci appartient au style roman et présente des caractères qui m'engagent à la reporter au 12e siècle : ce sont des murs en arêtes de poisson, de petites fenêtres très étroites, des modillons grimaçants, etc., etc. ; enfin, une porte à plein-cintre dont le tympan est garni de pierres disposées en damier, laquelle s'ouvre au centre, du côté du Sud.
          La porte occidentale est du 14e ou du 15e siècle, et il est probable qu'il n'y avait pas d'entrée de ce côté, dans l'origine. » [2]
     

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     O Manoir de Mauny, 16e siècle. 

     

    Sur la commune de Cricqueville-en-Bessin :

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

         O En limite de Saint-Pierre-du-Mont et de Cricqueville-en-Bessin se trouve une enceinte qu'on distingue sur la carte IGN ci-dessus, extraite du site Géoportail. [NdB]      Voir aussi la photo aérienne ici. 

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados) LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)

     

    Ci-dessus : à gauche, une photo aérienne extraite du site Géoportail ; à droite, un plan extrait de Castles and the Anglo-Norman World par John A. Davies, Angela Riley, Jean-Marie Levesque et Charlotte Lapiche – Oxbow Books, 2016 – 336 pages. https://books.google.fr/books?id=NFDQDQAAQBAJ&pg=PA202&dq=motte+de+Boutemont+%C3%A0+Taillebois+61&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwip3drZvK7mAhXSiFwKHXQ2BoQQ6AEIMDAB#v=onepage&q=motte%20de%20Boutemont%20%C3%A0%20Taillebois%2061&f=false

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     O Église Notre-Dame du 13e siècle, classée Monument historique. Voir ici. 

     

         " L'église de Cricqueville est très certainement une des plus intéressantes de l'arrondissement de Bayeux : le chœur est d'une homogénéité, d'une élégance qui ne le cèdent à aucune fabrique du 13e siècle, et l'on y trouve une ordonnance analogue à celle que nous avons signalée à la chapelle du séminaire de Bayeux et dans le chœur de l'abbaye de Longues. " [2] 

     

    LES REMPARTS DE SAINT-PIERRE-DU-MONT (Calvados)     O " Pointe du Hoc, site stratégique du débarquement de Normandie. Les vestiges de la batterie allemande sont visibles. Le blockhaus du poste de contrôle de tir est aménagé en mémorial et surmonté du « monument de l'Aiguille » commémorant l'assaut des Rangers. "

     

    Sources : 

     

    [1] Extrait de Wikipédia 

    [2] Extrait de la Statistique monumentale du Calvados par Arcisse de Caumont (1801-1873) Tome 3 – page 783. Éditeurs : Derache (Paris), Dumoulin (Caen), A. Hardel (), 1846-1867 https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96748058/f809.item.texteImage

     

    Bonnes pages :

     

    O http://omaha-vierville.com/Webvierville/75-HocCricquevilleStPierreDMt-AvantGuerre.html

    O https://mapio.net/a/23493775/

    O http://www.chambresdhotes-bayeuxarromanchesgrandcamp.com/chambres-d-hotes-normandie-calvados-bayeux-arromanches-photosfr.php

    « LES REMPARTS DES TOURAILLES (Orne)LES REMPARTS DU MESNIL-VITEY (Manche) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :