• LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)

     LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)

     

    Ci-dessus, à gauche, une photo du château d'Haucourt, cliché de M J. de Valois, extraite de Le maréchal de Mailly, dernier commandant pour le roi à Abbeville par Alcius Ledieu (1850-1912) Éditeur A. Picard et fils (Paris) 1895 ; à droite, une photo aérienne extraite du site Géoportail.

     

         Le château de Haucourt, situé autrefois près de l'église Saint-Léonard, a été complètement démoli en 1930. Seules quelques cartes postales qui en gardent le souvenir témoignent de son déclin inéluctable. Au moyen-âge, la seigneurie de Haucourt appartenait à la famille de Haucourt puis, par alliance à celle des Mailly. [NdB]

     

    J. E. Decorde, 1856 :

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)      « Au milieu d'une touffe de grands arbres qui avoisinent l'église, se trouve l'habitation des anciens seigneurs de Haucourt, aujourd'hui la propriété de Mme de Ruffo, la noble châtelaine d'Argueil. C'est une construction reprise à diverses époques, notamment en 1813 ; mais l'ensemble de l'édifice annonce le commencement du 10e siècle, excepté le bas des murailles, qui est beaucoup plus vieux. C'est sans doute ce qui restait de l'ancien manoir, brulé en 1472 par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, qui venait de piller la place de Gaillefontaine (Histoire de l'arrondissement de Neufchâtel, par M. A. Guilmeth, page 131). Depuis longtemps déjà, ce château n'est plus habité que par un gardien ou fermier. » [1]

     

    Ci-dessus, plan extrait du cadastre napoléonien du 19e siècle montrant l'emplacement du château de Haucourt.

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)

     

     Ci-dessus, plan de situation du château disparu de Haucourt ; blason de la famille de Mailly par Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide. Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Jimmy44 ., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3754292

     

    Description

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)     « Le château de Haucourt était autrefois situé face au portail de l'église, en centre bourg. (...)

         Son aspect est connu par des cartes postales anciennes. Il se composait d'un massif corps de logis édifié en brique et pierre aux 15e, 16e et 17e siècles, surmonté d'une haute toiture. La façade vers l'église comportait une tour carrée engagée, surmontée d'un clocheton. Subsistent les piliers de l'entrée de la cour de la ferme (propriété privée). » [2] 

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)  Disparition progressive...

     

    Historique

     

         « La seigneurie d'Haucourt appartenait au Moyen Âge à la famille d'Haucourt. » [2]

     

         « On trouve dans les titres des 10e, 12e et 14e siècles, Eudes, Guillaume, Raoul, Robert, Lancelot et Hugues de Haucourt. Ce dernier donna aux moines de Beaubec, conjointement avec Hadehuise, sa mère, une terre appelée les Huit-Acres, située sur la paroisse de Haucourt. » [1]

     

         « En 1472, le château d'Haucourt est détruit par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, comme la localité voisine de Gaillefontaine. Il est ensuite reconstruit. (...)

         Antoine d'Haucourt est qualifié, dans une charte de 1491 par Guy XV de Laval, dans le Maine, de cousin et gouverneur pour le comte de Laval de l'ensemble de ses terres situées en Normandie et en Picardie. Il est le dernier descendant, en ligne mâle, d'une antique et brillante maison de chevalerie. La maison d'Haucourt était considérée parmi les plus anciennes du royaume de France. Après Antoine d'Haucourt, la branche aînée de cette maison tombera dans celle de Mailly qui héritera du nom et de la terre d'Haucourt. (...) 

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)     En 1503, Françoise de Bailleul, fille de Jacques de Bailleul « d’Argent à la bande de gueules », seigneur de Saint Léger, et de Jeanne d'Haucourt, épouse Adrien de Mailly. En 1519, Françoise de Bailleul hérite de son grand-père, Lancelot d'Haucourt, gouverneur d'Abbeville. Ce mariage fait entrer Haucourt dans une branche de la Maison de Mailly, qui conserve Haucourt jusqu'à la Révolution. (...)

         Augustin Joseph de Mailly, marquis d'Haucourt, maréchal de France, est baptisé à Haucourt le 16 août 1713. » [2]

    Ci-dessus, blason de la famille de Bailleul extrait de https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/c/c3/Blason_ville_fr_Bailleul_%28Somme%29.svg

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)     « Le marquis Joseph-Augustin de Mailly-Haucourt, baron de Saint-Amand, lieutenant-général des armées du roi, fut nommé maréchal de France en 1783, après avoir assisté à de nombreuses batailles. Il demeura toujours fidèle au roi dans les moments les plus difficiles. On le vit, à la funeste journée du 10 août 1792, voler au secours du monarque attaqué dans les Tuileries, et, malgré ses 84 ans, se mettre à la tête d'une poignée de gentilshommes pour diriger une défense qui devait être inutile. Échappé comme par miracle au massacre général, il se réfugia à Mareuil, en Picardie, où il fut arrêté le 26 septembre 1793, pour être conduit dans les prisons d'Arras. C'était le chemin de l'échafaud ! Le vieux maréchal resta dévoué royaliste et fut décapité le 25 mars 1794. Arrivé sur la fatale estrade, il s'écria d'une voix forte : « Je meurs fidèle à mon roi, comme l'ont toujours été mes ancêtres... Vive le roi ! » [1]

     

    Ci-dessus, blason de la famille de Mailly par Travail personneliLe code de ce fichier SVG est valide. Cette image vectorielle a été créée avec Inkscape par Jimmy44 ., CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3754292

     

         Sur le maréchal de France Augustin-Joseph de Mailly, voir ici.

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime) LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)   

         « Vers 1790, le maréchal de Mailly vend Haucourt aux dames Puissant, qui revendent le domaine en 1830 à Anne Louise Marie de Trie Pillavoine, veuve en premières noces de René François de Gaudechart et en secondes de Claude Marie, comte de Ruffo. Il échut après elle, à son fils, René Ferdinand, marquis de Gaudechart (1787-1856), mort sans postérité, qui laisse Haucourt à son neveu, le comte de Valon : « d'argent, à la bande de sinople, chargée de trois
    pommes d'or. »

         Utilisé alors comme habitation par le fermier, le château d'Haucourt est laissé à l'abandon à partir de la fin du 19e siècle, avant d'être démoli vers 1930. » [2]

    Ci-dessus, de gauche à droite : 1. blason de la famille de Trie-Pillavoine extrait de https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Blason_Matthieu_de_Trie.svg ; 2. blason de la famille de Ruffo de Laric extrait de http://chroniqueprovencale.blogspot.com/2011/ ; 3. blason de la famille de Gaudechart par Chatsam — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5012620 ; 4. blason de la famille de Valon par Gilloudifs

     

    À proximité

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)     O « Église d'Haucourt, construite en grande partie, au 12e siècle. » [2]

     

     

     

     

    LES REMPARTS DE HAUCOURT (Seine-Maritime)     O « Au hameau de Villedieu la Montagne, ancienne commune rattachée à celle de Haucourt en 1824, restes d'une commanderie de l'Ordre de Malte, fondée au 12e siècle par Hugues de Haucourt et confirmée par son fils, Guillaume de Haucourt. Cette commanderie resta en fonction jusqu'à la Révolution. Elle comportait les terres et la seigneurie de Frettencourt et de Fourcigny, une maison à Aumale et la seigneurie de Fontaine-le-Dun. Église de style roman, du 12e siècle, ancienne chapelle de la commanderie. Restauration et animation par l'Association Villedieu-Haucourt. Ferme de la commanderie, attenante, comportant une tour hexagonale, à laquelle était autrefois accolé un corps de logis, ancienne habitation du commandeur. L'église de Villedieu, ses fonts baptismaux et la tour de la commanderie sont inscrits à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis un arrêté du 1er septembre 1992. La ferme de la Commanderie est propriété privée. » [2]

     

    Sources :

     

    [1]  Extrait de l'Essai historique et archéologique sur le canton de Forges-les-Eaux par Jean-Eugène Decorde - Derache, 1856 - 327 pages https://books.google.fr/books?id=vxRLu_ms_E8C&pg=PA198&focus=viewport&hl=fr&output=text#c_top

    [2] Extrait de Wikipédia

     

    Bonnes pages :

     

         O Essai historique et archéologique sur le canton de Forges-les-Eaux par Jean-Eugène Decorde - Derache, 1856 - 327 pages https://books.google.fr/books?id=vxRLu_ms_E8C&pg=PA198&focus=viewport&hl=fr&output=text#c_top

    O http://racineshistoire.free.fr/LGN/PDF/Mailly.pdf 

    « LES REMPARTS DE FLIPOU (Eure)LES REMPARTS DE CHAUVIGNY (Orne) »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :